Please reload

PUBLICATIONS RÉCENTES

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Featured Posts

Blessures aux poulies

June 1, 2017

 

On commence avec sans doute la blessure la plus fréquente et LA blessure la plus sous-diagnostiquée, l'atteinte des poulies digitales (1).

 

Ce sont de petites attaches qui retiennent les tendons des doigts. Elle sont incroyablement fortes, capables de tenir des charges de 400N (2) sur une surface de quelques millimètres. Malheureusement elles ne sont pas indestructibles, et un sport comme l'escalade leur donne souvent beaucoup de fil à retordre.

 

Blessure traumatique

Si un grimpeur/une grimpeuse perd pied et que la majeure partie de son poids se retrouve supporté par les doigts tenant toujours à la paroi, le tendon qui plie les doigts va se retenir contre les poulies et il arrive qu'une d'entre elles subisse une petite déchirure.

 

Blessure progressive

La blessure peut aussi se faire de façon progressive quand on surutilise certaines techniques. La blessure au tier rapproché du doigt (poulie A2) est associée à la technique de « crimp ».

 

 

Les déchirures au tier moyen du doigt (poulie A4) sont davantage reliées à l’utilisation de prises appelées « pocket » ou à de fines réglettes où seulement l'extrémité du doigt touche à la prise.

 

Symptômes

Le premier symptôme est une douleur à la paume des doigts, souvent à l'endroit des poulies A2 et A4 (voir l'image). La douleur peut augmenter lorsqu’on veut plier le doigt ou qu'on appuie là où ça fait mal.

 

 

Dans les cas plus malheureux, on eut entendre / resssentir un «pop » et retrouver une douleur vive aux doigts et dans la main jusqu'à avoir de la misère à plier les doigts. 

 

 

 

Une blessure ouverte où le tendon est visible dans la paume de la main nécessite une intervention médicale rapide.

 

Prévention

SURTOUT, commence à grimper progressivement et attendre d'avoir "rodé" ses poulies pendant quelques mois (idéalement, les poulies seraient beaucoup plus performantes après 1-2 ans de grimpe sans blessure)

 

Varier les techniques de prise (éviter la surutilisation de «crimp»).

 

Lâcher les prises quand on perd pied sur un crimp au lieu de tenter de se retenir (1 pied garder, 2 pieds lâcher!)


Utiliser le campus board avec modération/de façon moins dynamique.

 

Avec ces quelques trucs vous pourrez débuter votre pratique d'escalade avec beaucoup moins de risque. Intéressés à repousser les limites de votre grimpe? Consultez un entraîneur dans les nombreux gyms du Québec pour planifier un programme de renforcement spécifique des doigts.

 

Bonne Grimpe!

 

Julien Descheneaux pht. MSc.

 

Référence : 

1. Schoffl V, Popp D, Kupper T, Schoffl I. Injury trends in rock climbers: evaluation of a case series of 911 injuries between 2009 and 2012. Wilderness & environmental medicine. 2015;26(1):62-7. Epub 2015/02/26.

2. Crowley TP. The flexor tendon pulley system and rock climbing. J Hand Microsurg. 2012;4(1):25-9.

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Follow Us
Please reload

Search By Tags
Please reload

Archive
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© 2019 JULIEN DESCHENEAUX